Blog

en quelques mots...

Pour le traitement de l’angine, quelles huiles essentielles faut-il choisir ?

Le Blog des Huiles Essentielles > Angine

Beaucoup perdent la tête quand leurs enfants souffrent de l’angine. Pourtant, il suffit de maîtriser quelques astuces pour venir à bout de cette maladie. Le remède efficace que nous vous proposons, ce sont les huiles essentielles. Elles sont dotées de vertus capables de vaincre les toux, les douleurs de la gorge, les fièvres, etc. Qu’est-ce qu’une angine ? Est-elle contagieuse ? Quels sont les symptômes de cette maladie ? Comment la traiter avec les huiles essentielles ?

Qu’est-ce qu’une angine ?

Etymologiquement, le mot « Angine » vient du mot « angerer » qui signifie serrer. Littéralement, on peut inférer que l’angine serre la gorge. C’est pour cette raison que c’est à cette partie du corps que les personnes souffrant de l’angine ressentent des douleurs. On parle d’angine donc lorsque vous souffrez d’une inflammation à la gorge, plus spécifiquement aux amygdales. Des fois, la douleur peut être ressentie au niveau du pharynx (l’œsophage, le larynx, la bouche, les fosses nasales compris).

Cette infection peut avoir plusieurs origines. En premier lieu, elle est due aux virus. Ensuite, elle peut être causée par des bactéries que sont le Corynebacteria diphteria, les bactéries anaérobies, les streptocoques C, G et E, le Streptocoque A plus fréquemment. Il est souvent demandé si l’on peut différencier une angine due à un virus d’une angine due à des bactéries. À cette question, les experts répondent en disant qu’il n’y a pas vraiment de signes distinctifs, même si à plus de 80 % des cas l’angine est virale.

Lorsque l’angine est provoquée par un virus, ses symptômes sont manifestes entre 3 à 4 jours dans la plupart des cas. Après une semaine de traitement à peu près, elle est guérie. Si par contre c’est une angine due à une bactérie, il faut un temps de traitement plus long. La raison ? Il faut traiter la bactérie à l’origine avant de pouvoir prétendre se remettre de cette maladie.

Généralement, on distingue deux types d’angine. D’une part, l’angine rouge et d’autre part l’angine blanche. La première encore appelée angine érythémateuse se caractérise par des maux de gorge très endoloris, ce qui fait que vous éprouvez assez de difficultés pour avaler une cuillère de thé par exemple. Alors, les amygdales sont d’une couleur rouge vif parce qu’ils brûlent. Comme manifestations, vous ressentez dans ce cas des maux de tête, de la fièvre, des difficultés pour vous exprimer, etc. Dans le cas contraire, lorsque les douleurs ressenties sont bénignes, il s’agit de l’angine blanche, encore appelée angine érythémato pultacée. Ici, il est noté sur la surface des amygdales la présence d’une couche, d’un liquide blanchâtre.

L’angine est-elle contagieuse ?

C’est affirmatif. L’angine se transmet facilement par contagion. Les canaux de contamination sont : la salive, les plaies, le nez, les petites gouttes de liquide qui sortent généralement lors des toux ou des éternuements. La maladie est très fréquente chez les enfants. Il ne faut pas cependant s’affoler. L’angine n’est pas du Coronavirus qui jour après jour fait des ravages. Déjà, lorsque vous commencez le traitement de la maladie, 24h après, elle n’est plus communicative lorsqu’elle est d’origine bactérienne. Lorsqu’il s’agit par contre d’une angine virale, il faut attendre 3 jours de traitement tout au moins avant de ne plus craindre une contamination.

Quels sont les symptômes de l’angine ?

L’angine s’exprime, se manifeste de plusieurs manières. Au cas où la maladie est encore bénigne, vous allez ressentir en général : des gênes respiratoires, des difficultés pour avaler, des couches blanchâtres sur les amygdales, les douleurs de gorge, la fièvre, une mauvaise haleine, des glanes de la mâchoire, des tremblements fins et passagers accompagnés d’une sensation de froid, de la lassitude, etc.
Dans les cas les plus graves, surtout lorsqu’elle est d’origine bactérienne, l’angine va jusqu’à provoquer des abcès au niveau du pharynx, une infection au niveau de l’oreille, une inflammation des sinus de la face (sinusite), une fièvre violente qui emballe plusieurs tissus (les articulations, le cœur, le rein, etc.), une asthénie, etc.

Comment traiter l’angine avec les huiles essentielles ?

Prévenir vaut mieux que guérir dit-on. Il est donc crucial de prendre certaines précautions pour éviter l’angine. Pour ce faire, il faut des huiles essentielles antivirales qui stimulent les réactions immunitaires. Vous avez donc le choix entre l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus, celle de Saro ou de Ravintsara. Comment s’y prendre ? Il faut se référer à la notice qui accompagne l’huile ou à la posologie donnée par les médecins et pharmaciens.

Si malgré ces précautions, l’angine vient à vous attaquer ou à attaquer un des vôtres, il faut alors penser au traitement au risque d’aggraver la situation.

Dès les premières manifestations de l’angine, on peut utiliser soit l’huile essentielle de tea tree (arbre à thé), soit l’huile essentielle de Thym à thujanol. Les deux huiles ont des vertus pour contrer les microbes et stimulent l’immunité.

Dans l’un ou dans l’autre cas, le mode de traitement est le même. Il suffit de déposer dans une cuillère à café de miel deux gouttes de l’une de ces huiles puis laisser liquéfier dans la bouche. Ce mode de traitement se fait 3 fois par jour (matin, midi et soir), et ce, durant 2 à 3 jours. D’autres médecins conseillent de le faire jusqu’à cinq fois, mais pas plus. Dans le même temps, il faut appliquer sur le cou, au niveau de la gorge plus précisément, deux gouttes de l’une des deux huiles diluées dans dix gouttes d’huile végétale.

Par ailleurs, pour finir en un trait avec l’angine d’origine virale, une solution drastique vous est offerte. Il s’agira de combiner plusieurs huiles essentielles. Préparez dans un verre un mélange d’huile essentielle d’huile essentielle de Thym à thujanol (10 gouttes), d’huile essentielle de Tea tree (30 gouttes) et d’huile essentielle de Menthe poivrée (15 gouttes). Ensuite, mettez deux gouttes de ce mélange dans une cuillérée de miel. Comme c’est le cas au début du traitement, il faut laisser liquéfier dans la bouche le « jus » obtenu, et ce, 3 fois par jours pendant 4 à 5 jours.

IMPORTANT À SAVOIR : Pendant la grossesse et la période d’allaitement, l’emploi des huiles essentielles est strictement interdit. Avant tout emploi pour un enfant, il est de la plus haute importance de faire recours à un médecin ou un pharmacien pour prendre conseil. Enfin, pour ne pas altérer ou diluer très tôt les huiles essentielles, vous devez en prendre soin. Elles doivent être mises à l’abri de la chaleur et de la lumière.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog, Guide & Ateliers