à propos

pourquoi et comment nous le faisons

Alors vous aussi, les produits naturels vous intéressent ?

On va partir d’un constat très simple.

Vous et moi, lorsque nous achetons un produit naturel, on s’attend à ce qu’il le soit vraiment.

Pourquoi ? D’abord, parce que nous n’aimons pas nous faire avoir.

Ensuite, un produit parfaitement pur et naturel possède des propriétés thérapeutiques de qualité exceptionnelle.

Cette qualité, on ne la retrouve pas dans des huiles falsifiées, des plantes récoltées et distillées n’importe comment, parfois mélangées avec des substances naturelles ou artificielles.

Et si on fait un achat pour préserver la planète, il ne faut pas nous la faire à l’envers !

Mais au fait, comment faites-vous pour choisir une huile essentielle réellement pure ? Nous, on a un ebook pour ça 😉

 

Qui sommes-nous ? Que faisons-nous ?

KlarchaMetaphysical section…

Klarcha a été lancé par 2 personnes : Olivier et Nicole.

Dans une autre vie, Olivier était journaliste spécialisé et Nicole psychothérapeute.

Olivier s’est intéressé aux huiles essentielles tout d’abord comme journaliste, en investiguant un marché beaucoup moins cool qu’il n’y paraît.  Il a ensuite acquis une certification française de Maître-Praticien en Aromathérapie Traditionnelle.

De son côté, Nicole est venue aux huiles essentielles un peu par hasard. Lorsqu’elle a soigné son chien, son cheval et son âne avec des moyens alternatifs. Les produits vétérinaires conventionnels ne fonctionnaient pas.

Depuis, elle s’est formée aux médecines naturelles et aux huiles essentielles chez Hyppocratus. Son diplôme est reconnu par le Haut Comité de la Formation Pharmaceutique Continue et bientôt par l’état grâce au certificat RNCP en cours d’obtention par l’école.

Pour en savoir plus, son premier mémoire de fin d’étude est en libre téléchargement. Il retrace toute l’évolution des soins de Babar (le chien), Mandrake (le cheval) et Macaron (l’âne). Comment ils en sont venus aux huiles essentielles, comment ils les ont acceptées (ou pas)… Et les erreurs à ne pas reproduire (il y en a eu beaucoup !).

 Que cherchons-nous à faire  ? Proposer des compléments alimentaires naturels à base d’huiles essentielles qui tiennent leurs promesses.

Notre particularité ? La qualité de nos huiles essentielles.

Comme nous l’avons expliqué dans notre e-book, il existe plusieurs niveaux de qualité et seuls les deux derniers nous intéressent.

Flacon bleuOn commence par le Graal : la qualité thérapeutique.

Cela va bien au-delà de la simple certification Ecocert puisque l’on cherche à obtenir le totum de la plante, c’est à dire, pour faire court, toutes ses propriétés. Le cahier des charges s’avère donc beaucoup plus contraignant pour atteindre une telle qualité.

Par exemple, les méthodes de distillation, l’emplacement des récoltes, le délai entre la cueillette et la distillation, le contrôle de la température pendant l’extraction, les conditions de stockage, etc.

Les huiles essentielles qui atteignent ce niveau de qualité proviennent de petites exploitations familiales. Nous allons les chercher sur place et nous les vendons dans des flacons bleus cobalt.

Cela permet de les distinguer de la qualité aromathérapique, mais pas que.

Cette fréquence de couleur permet de préserver toutes les qualités énergétiques de l’huile essentielle. Inutile de la réinitialiser à sa vibration naturelle si elle doit s’utiliser dans le cadre d’un soin énergétique.

 Flacon ambré

Qualité rare + demande forte (surtout en provenance du marché anglo-saxon) =  ruptures de stock fréquentes

Pour cette raison, nous proposons d’autres huiles essentielles de qualité aromathérapique.

Ce second niveau de qualité, disponible dans des flacons marrons ambrés (non adaptés aux soins énergétiques), reprend tous les critères habituels d’une huile essentielle de qualité standard, à savoir :

  • Les huiles doivent obligatoirement provenir d’une espèce de plante certifiée botaniquement et biochimiquement avec son nom latin (HEBBD).
  • La partie distillée doit être indiquée (écorce, feuille, tige, fleur, racine…) pour connaître les propriétés exactes de l’huile.
  • Le chémotype doit être connu (HECT). Selon l’environnement de la plante (sol, ensoleillement, altitude, etc.), on obtient des essences biochimiques complètement différentes avec des niveaux de toxicités qui ne sont plus les mêmes.

Dans la mesure du possible, nous choisirons toujours une huile biologique ou sauvage. Et dans tous les cas, le type de culture doit être connu.

On a gardé le meilleur pour la fin !

Le jeu du J’aime / Je n’aime pas

Klarcha aime...

cool Regarder pousser ses plantes dans son jardin en été, sous un parasol

innocent Le guerrilla gardening comme passe temps favori

kiss Linux et tous les systèmes libres

smile L’éthique. De culture occidentale avec des repères moraux chrétiens, notre business repose là-dessus

laughing Le politiquement incorrect

kiss Les licences Creative Commons, ce qui manquaient au Siècle des Lumières pour partager les connaissances…

wink La logique et le bon sens qui manquent cruellement dans notre secteur d’activité…

tongue-out La ville, son rythme, les gens, les rencontres…

smile Faire les marchés et écouter les producteurs nous raconter leurs produits

tongue-out Tôt le matin, aux Halles de la Part-Dieu, quelques huîtres et un pot de  Mâcon…

Klarcha n'aime pas...

money-mouth Discuter tarifs avec les petits producteurs qui en bavent déjà assez comme ça

undecided Manger des cerises et des fraises en hiver

sealed Le racisme et les discriminations sous toutes ses formes

yell La spéculation sur les matières premières

cry Les pseudo-experts omniprésents dans les médias qui nous expliquent comment penser (ou voter)

sealed Ceux qui se garent sur une place handicapée et qui s’en foutent

undecided La télé-réalité et tout le reste du même tonneau à la TV

frown Facebook qui a remplacé tous les forums, les blogs…

cry Les lobbies de toute sorte qui s’approprient les marchés en contournant les règles

money-mouth La certification bio comme norme industrielle pour la production de masse, inadaptée pour le reste… 

Sur tous ces points, pas la peine de se fatiguer à essayer de nous faire changer d’avis, c’est perdu d’avance wink

En revanche, vous pouvez découvrir nos produits ici et venir nous dire ce que vous en pensez. A bientôt !

olivier