Panier

Avantages, propriétés et utilisations du camphre

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Les avantages du camphre ? Ils sont nombreux !

Anti-inflammatoire, tout le monde le sait. Mais la plante possède plein d’autres propriétés stimulantes, décongestionnantes, antiseptiques… Et comme vous allez le voir, cette liste de bienfaits va considérablement s’allonger au fil de la page. Go !

Qu’est-ce que le Camphre ?

Le camphre est un composé organique constitué de molécules aromatiques puissantes (les terpènes). Il est couramment utilisé dans la composition des crèmes, lotions et onguents. C’est une huile essentielle extraite du tronc des camphriers qui est purifiée par un processus de distillation.

Pour être précis, il existe 2 variantes de camphre : Cinnamomum camphora et Dryobalanops camphora. Le premier est extrait de l’arbre appelé camphre commun tandis que le second s’obtient avec l’arbre de camphre de Bornéo. Les deux huiles extraites de ces arbres ont des propriétés similaires. Toutefois, les arômes et les concentrations sont différents.

Les composés du camphre à l’origine de ses propriétés bénéfiques sont l’alcool, le camphre, le terpène, le safrole, le bornéol, le pinène et le canphène.

À quoi sert le camphre ?

L’huile essentielle de camphre vous sera d’un grand secours pour soulager :

  • la douleur
  • les démangeaisons
  • les irritations
  • la congestion des voies respiratoires
  • les inflammations

Tout cela est dû aux propriétés bactéricides, antifongiques, antioxydants, antiseptiques et anti-inflammatoires du camphre.   Pour mieux comprendre comment il fonctionne dans notre corps, lisez ce qui suit.

Les avantages du Camphre

1. Améliore la circulation sanguine

L’huile essentielle de camphre a un effet stimulant pour l’activité du système circulatoire, le processus digestif et le métabolisme. C’est une alliée efficace pour lutter contre les maladies associées à une mauvaise circulation sanguine. Le camphre améliore également la digestion et les taux métaboliques.

2. Favorise la digestion

Le camphre aide à réduire la formation de gaz en éliminant les problèmes gastro-intestinaux tels que les flatulences.

Il augmente également la sécrétion d’acides digestifs et d’enzymes essentiels au bon fonctionnement du système digestif. Il permet la prévention des problèmes tels que la diarrhée, la gastro-entérite et les gaz.

3. Aide au traitement des troubles nerveux

Les troubles nerveux ? Pensez au camphre et à ses effets anesthésiant et antispasmodique, particulièrement bien adaptés pour vous aider à passer les épisodes douloureux.

Le camphre peut provoquer un engourdissement des nerfs autour de la zone où il est appliqué, ce qui réduit les crises, les convulsions et autres troubles nerveux. De plus, il peut aider à contrôler les problèmes de nervosité et d’anxiété chroniques.

4. Soulage les spasmes

Selon les données d’une étude de 2004, publiée dans la revue Phytotherapy Research, le camphre est également connu pour ses effets antispasmodiques et relaxants.

Les produits contenant du camphre sont largement utilisés par les athlètes ou les personnes qui ont besoin de soulager la douleur, les spasmes ou les crampes musculaires, par exemple.

5. Augmente la libido

Le camphre en inhalation améliore votre libido et la circulation sanguine en stimulant les parties du cerveau dédiées aux désirs sexuels. Indispensable pour l’érection masculine.

6. Améliore la santé de la peau

Les crèmes, huiles et autres produits contenant du camphre aident à soulager les irritations cutanées et les démangeaisons. Le camphre améliore la santé globale de la peau.

Selon une étude de 2015, publiée dans la revue animale Phytotherapy Research, le camphre peut être utile dans le traitement des rides et des plaies causées par l’exposition à la lumière ultraviolette.

Cela s’explique par la capacité du camphre à augmenter la production de collagène et d’élastine, ce qui améliore l’apparence de la peau.

7. Soulage la névralgie

La névralgie est un état de santé dans lequel un nerf crânien est endommagé en raison de l’inflammation des vaisseaux sanguins environnants. C’est très douloureux !

Le camphre peut aider à soulager les symptômes de cette maladie. Comment ? En provoquant une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la pression sur le nerf crânien.

8. Réduit l’inflammation

Les effets anti-inflammatoires et sédatifs du camphre aident à traiter différents types d’inflammations.

Cela permet de diminuer la douleur qui accompagne de nombreuses maladies inflammatoires : Par exemple, la polyarthrite rhumatoïde.

9. Soulage la douleur

En raison de son effet analgésique, le camphre soulage la douleur et l’inflammation.

Une étude publiée dans le Pakistan Journal of Pharmaceutical Sciences en 2015, a montré qu’un aérosol contenant des ingrédients tels que le camphre, le menthol, l’eucalyptus et les huiles essentielles de clou de girofle, était efficace pour soulager une douleur légère à modérée pendant un traitement de 2 semaines.

Ce traitement était particulièrement efficace pour les articulations, les épaules et le bas du dos.

Le camphre semble également être bénéfique contre les brûlures. Selon une recherche publiée dans le World Journal of Plastic Surgery 2018, une pommade contenant du camphre, du miel et de l’huile de sésame, a réduit le temps de guérison des brûlures au deuxième degré.

10. Aide à la décongestion

Le camphre aide à décongestionner les narines et soulage la toux. Selon une étude de 2010 publiée dans la revue Pediatrics, l’inhalation de vapeur d’eau de camphre fait passer la toux nocturne et diminue la congestion nasale.

Résultat : vous dormez mieux. Mais attention : pour les enfants, consultez avant votre médecin ou un pédiatre pour avoir leur avis. Dans tous les cas, on n’utilise pas d’huile essentielle si votre enfant a moins de 7 ans.

11. Traitement de l’arthrite

Les douleurs associées à l’arthrite peuvent se soulager avec des produits à base de camphre. Cela permet en outre de diminuer les inflammations et les enflures en améliorant la circulation sanguine.

Les autres avantages du Camphre

Le camphre peut s’utiliser encore pour traiter d’autres problèmes de santé très différents. Citons entre autres :

  • l’insuffisance cardiaque
  • la grippe
  • la rougeole
  • la teigne causée par la mycose des ongles
  • la toux
  • l’intoxication alimentaire
  • les piqûres d’insectes
  • les infections de l’appareil reproducteur

Le camphre semble être bénéfique pour certains autres traitements mais cela repose sur des rapports non scientifiques.  Nous préférons donc ne pas en parler ici.

Le bon usage de l’huile essentielle de Camphre

Soyons clair : par voie orale, le camphre est un véritable poison. Contentez-vous de l’appliquer en quantité raisonnable sur la peau ou de l’utiliser en aromathérapie à faible concentration.

A savoir : aucun produit contenant du camphre ne peut dépasser la concentration de 11% de camphre dans sa composition. En général, les concentrations admises dans les onguents pour les démangeaisons et le soulagement de la douleur doivent être comprises entre 3 et 11% de camphre. On les applique 3 à 4 fois par jour, pas plus !

Pour la toux ou le soulagement complet du système respiratoire, la pommade doit contenir entre 4,7 et 5,3% de camphre. Dans ce cas, n’hésitez pas à appliquer une épaisse couche de pommade sur la gorge et la poitrine.

Dans le traitement de l’arthrose, on conseille cette préparation :

  • camphre
  • sulfate de glucosamine
  • sulfate de chondroïtine

La durée du traitement sera précisée par votre médecin. En général, 8 semaines.

Utilisation par Inhalation

1 cuillère à soupe de camphre par litre d’eau chaude. La vapeur peut s’inhaler depuis un récipient avec de l’eau chaude ou avec un vaporisateur.

Principes actifs

Parmi ses ingrédients actifs : Eucalyptol, D-Limonene, Alpha Pinen, Beta Pineno, Camphor, Safrol.

Les doses à ne pas dépasser

La plupart des Huiles Essentielles doivent être diluées avant d’être utilisées. Vous pouvez le faire de différentes façons : avec une huile végétale de support, de l’eau, des crèmes… N’oubliez pas : soyez raisonnable avec les proportions.

Si vous êtes suivi par un professionnel, il vous donnera les doses appropriées. Si ce n’est pas le cas, les proportions suivantes sont souvent conseillées :

  • Dans les brûleurs et diffuseurs d’ huiles essentielles : 5-15 gouttes pour 50 ml. d’eau. Le nombre de gouttes variera en fonction du temps et de la quantité d’arôme que nous voulons.
  • En pulvérisation comme assainisseur d’air domestique : 20 gouttes pour 100 ml. d’eau distillée ou d’alcool de parfumerie. Avec de l’eau, le parfum durera moins longtemps.
  • Dans les crèmes pour le visage : 5 gouttes par 50 ml. de crème
  • Dans des bains relaxants : 12 gouttes dans 50 ml d’huile de support. À partir de ce mélange, mettez la quantité  de votre choix dans la baignoire.
  • En massages : 12 gouttes dans 50 ml d’huile de support.
  • Pour les autres recettes, rappelez-vous que 1 ml équivaut à 20/25 gouttes d’huile essentielle. De nombreuses recettes sont données en pourcentage. Par exemple, “3% d’huile essentielle”. Dans ce cas, 3% de 50 ml = 1,5 ml, donc entre 30 et 38 gouttes environ.

Mise en garde

Le camphre est toxique. Il faut donc être extrêmement prudent.

Son huile essentielle peut irriter la peau, en particulier les peaux sensibles. Un test allergique est recommandé avant utilisation.

Ne pas utiliser pendant la grossesse et sur des enfants de moins de 7 ans. Tenir hors de portée des enfants. Conserver dans un endroit frais et sec, loin des sources de chaleur et de soleil.

Ne pas appliquer directement sur la peau, utilisez-la toujours diluée dans une huile de support ou une crème.

Soyez prudent avec les yeux et ne pas appliquer à l’intérieur des oreilles, du nez et des zones anales ou génitales.

Très volatile. Fermez hermétiquement le flacon après utilisation. En cas de doute, consultez sur l’utilisation, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.

Bibliographie

“Aromathérapie” Baudoux, D. (2017). Dunod.
“L’aromathérapie énergétique – Guérir avec l’âme des plantes” de Lydia Bosson et Guénolée Dietz
“L’aromathérapie exactement : encyclopédie de l’utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d’une science médicale naturelle” Franchomme, P., Jollois, R., & Pénoël, D. (1990). France: R. Joll
“Aromathérapie” du Dr Jean Valnet Éditions Maloine
“Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? ” de la Charie, T. (2019). Editions du Rocher.
http://www.aromalium.com
Lettres d’informations Aroma-News de l’association NARD
“Les cahiers pratiques de l’aromathérapie française – Pédiatrie” de Dominique Baudoux – Editions Amyris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.