Covid et huiles Essentielles : comment j’ai passé le cap (2/2)

Bon, je me croyais guéri mais il ne fallait pas le dire trop fort…
Le lendemain (1er octobre), en fin de soirée, une bonne petite montée de fièvre (38.4) avec nausées. Et cela ne m’a plus lâché pendant 2 semaines (premier jour sans fièvre : le 14 octobre).

Et c’est reparti pour un tour !

Au niveau des symptômes, cette seconde phase se limite à : fièvre, nausées, frissons, sensations de chaud et froid, fatigue et courbatures pendant la dernière semaine.

Au plus fort des nausées, J’ai passé une nuit entière au-dessus des WC dans le cabinet de toilettes.

Au plus fort des courbatures, j’avais la cuisse gauche complètement irradiée.

Mais cela n’a durée qu’une nuit et une journée (pour les courbatures). Le reste du temps, les symptômes étaient toujours là mais c’était supportable (4/10 maximum sur l’échelle de la douleur).

En ce qui concerne la fièvre, j’ai toujours réussi à la contenir sous 38.6, je ne montais jamais plus haut grâce à l’Efferalgan, mais elle ne m’a jamais lâché et c’était épuisant.

J’ai continué mes protocoles d’huiles essentielles, à savoir ravintsara et tea tree (50/50) en application sur la poitrine ou sur les poignets, et he laurier noble / tea tree / thym linalol / gingembre sur le torse, le dos ou sur les pieds (voute plantaire). Cela dit, comparé à la 1ère semaine, j’ai considérablement baissé les doses. Mon seul gros problème à gérer pendant cette seconde phase, c’était la fièvre et les nausées, surtout vers la fin.

Donc prise d’Efferalgan (dosé à 1000mg Paracétamol) à partir du 2 ou 3 octobre (quasiment dès le début). Ce fut du non stop jusqu’au 13 octobre, à raison de 4 cachets par 24h (délai de 6h entre 2 cachets).

J’aime bien les conseils du genre faut laisser la fièvre monter, c’est une réaction naturelle du corps qui va éradiquer le virus… Je constate juste une chose :  avec la fièvre et les nausées qui ne me lâchaient pas, impossible de dormir. Et j’ai comme l’impression que l’organisme à besoin de bien se reposer pour combattre efficacement l’infection au covid.

Dans mon cas, l’Efferalgan a été super efficace, je l’adore 🙂 Et je dis bien Efferalgan, pas Doliprane qu’un médecin a essayé de me refiler au bout du 9ième jour. 3h après la prise du cachet, j’étais à plus de 39 de fièvre et ça n’arrêtait pas de monter… Bref, les 3 boîtes sont reparties chez le pharmacien et je me suis payé, de ma poche, mon Efferalgan…

Sinon, pendant toute cette seconde phase, j’ai quasiment arrêté la propolis car je n’avais aucun souci de toux, de maux de gorge ou de problème respiratoire… Autre symptôme complètement absent : les maux de tête.

Prise en charge Covid : démerde-toi

Les chiffres que je vous donne viennent du site des médecins urgentistes (campus numérique), et notamment de cette page : https://urgences-serveur.fr/mise-au-point-quotidienne-sur-le-covid-19.html.

Le temps moyen de guérison est de 25 jours, avec des valeurs hautes à environ 35 jours. Je m’en tire plutôt bien, je suis sous les 20 jours.

Alors, comment je me suis soigné ? Qu’est ce qui marche ? Pourquoi cela s’est plutôt bien passé (même si ce ne fut pas une partie de plaisir !) ? On ne le saura jamais, officiellement.

En France, la consigne est claire : vous avez la (le?) Covid ? Restez chez vous, prenez du paracétamol, attendez que ça passe et si vous avez du mal à respirer, appelez le 15.

Dans ces conditions, je n’ai pas pris la peine de contacter un médecin (et lorsque je l’ai fait au bout du 9ième jour de fièvre, j’ai appris que le mien était parti à la retraite depuis longtemps…)., je me suis débrouillé tout seul en me disant qui si ça s’annonçait mal, je ferai la même chose que ce journaliste France bleue : “Coronavirus : un journaliste raconte son traitement à l’hydroxychloroquine“. Entre ça et rester chez soi avec sa boîte de paracétamol… Au moins là-bas, on s’occupe de vous.

Si j’ai bien découvert une chose pendant mon confinement, c’est cette différence entre médecine de riche et médecine de pauvre. D’un côté, un gars comme Trump s’en sortira toujours avec un traitement à plus de 24.000€, mais je ne pense pas que le redneck de base qui a voté pour lui pourra en profiter s’il se fait infecter lui-aussi…  La moindre des choses serait de lui conseiller de respecter les consignes de base plutôt que de faire le kakou en se foutant des règles de bon sens face à un virus hyper contagieux qu’on ne connaît pas.

Tout ça pour dire que vu le bordel de la situation, je trouve assez mal venu qu’on vienne nous reprocher de suivre notre instinct ou de nous orienter vers la médecine naturelle pour se soigner.

Dans mon cas, la propolis a super bien fonctionné pour mes problèmes de gorge. Si cela n’avait rien fait, j’aurais probablement été voir un médecin direct.

Mes synergies d’huiles essentielles ? Je ne sais pas. Tout ce que je peux dire, c’est que ça dégage bien les bronches, ça rafraîchit et je n’ai pas eu de forme grave du virus.

Mes compléments alimentaires ? Je pense que ça m’a permis d’avoir un système immunitaire correct pour faire face au problème. Vitamine C, vitamine D, zinc… et du repos.

Cela fait maintenant 1 semaine que je n’ai plus aucun symptôme, cela devrait être bon maintenant 😉

P.S. Crédit image : http://www.aupire.com – projet familial de jeu de société sympa créé par un pote que je soutiens via Ulule. A découvrir !

olivier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *