L’hôpital est bien malade…

Le Parisien vient de publier une lettre de Philippe Lévy, professeur des Universités, chef de Service à l’Hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine).

Le constat, comme tout le monde s’y attend, est désastreux. La distinction entre médecine de riche et médecine de pauvre se fait de plus en plus marquante. On constate un recul de quelques dizaines d’années pour les services de santé en hôpital public.

L’article est à lire sur le site du Parisien.

Vous pouvez également revoir le reportage de France 2 sur le sujet. Il est toujours d’actualité.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *